Une éducation musicale généralisée à l’école primaire

  • donner l’accès pour tous les enfants de l’école primaire à l’offre culturelle et à l’éducation musicale
  • mettre en place un parcours culturel et artistique pour chaque élève pendant les 6 années de sa scolarité primaire et développer une école du spectateur – établir un lien actif entre les écoles et le CRD

Dans ce processus, le CRD s’est engagé à renforcer son rôle de pôle ressource musical au sein de la Ville : aux côtés des musiciennes intervenantes (qui sont intégrées à part entière dans l’équipe pédagogique du Conservatoire), les autres professeurs d’enseignement artistique sont présents ponctuellement en tant qu’intervenants artistes.
Le centre culturel, la Comédie de l’Aa, gère la présence artistique extérieure :

Rencontre avec des artistes, de la sensibilisation à la résidence, de l’échange autour de la démarche artistique jusqu’au projet de création ; réalisation dans des conditions scéniques optimales des projets aboutissant à une prestation avec les artistes ; lien avec la programmation de saison jeune public.

La philosophie des interventions musicales :
Les musiciennes intervenantes diplômées assurent des temps d’enseignement et concertation.
Elles partagent leurs postes entre les écoles et le CRD où elles occupent des missions d’éveil et de formation musicale.

Les interventions hebdomadaires au cycle 2 permettent une généralisation de l’enseignement musical à partir d’un référentiel de compétences élaboré par la conseillère pédagogique musique de la circonscription et les musiciennes intervenantes, à partir des programmes de l’Education nationale et de ceux du premier cycle des écoles de musique, dont un des objectifs communs est de développer l’écoute et le sens critique par la pratique collective vocale et instrumentale et la pratique d’activités de création et d’invention.

Grâce à des minis projets établis en concertation entre les musiciennes et les enseignants, sont développés : -L’expression corporelle, vocale et instrumentale.
– Le développement des différentes formes d’écoute
– Le travail d’improvisation et le développement des démarches de création
– Le chant choral

Le cycle 3 fonctionne sur projets d’une dizaine de séances, construits en concertation, à partir des demandes des enseignants, des rencontres d’artistes et des spectacles programmés par la Comédie de l’Aa. Le contenu du projet permet à l’élève de développer sa créativité, son ouverture culturelle et doit se bâtir en transversalité avec les autres matières de l’enseignement général et en lien avec l’histoire des arts.

Actuellement, suite à la réforme des rythmes scolaires, les interventions musicales pour les écoles publiques de Saint-Omer se déroulent sur un temps périscolaire.
Un PEDT a été signé pour 3 ans.
– Chaque classe de Grande Section bénéficie de façon hebdomadaire de 35 à 40mn d’intervention musicale effectuée en co-intervention par une musicienne intervenante et l’enseignant s’il est engagé dans les TAP ou un animateur de la Ville.
– Chaque classe de primaire bénéficie d’un projet culturel d’une heure trente par semaine sur une période entre deux temps de vacances, effectué en co- intervention par une musicienne intervenante et l’enseignant s’il est engagé dans les TAP ou un animateur ville.
Les autres projets sont liés avec l’école d’art, le musée et PAH (Pays d’Art et Histoire).
Dans les interventions musicales sont développées l’expression corporelle, vocale et instrumentale ainsi que des activités d’écoute.
Selon la demande des enseignants le projet peut être bâti en transversalité avec le projet de classe ou/et en lien avec le spectacle du centre culturel « La Comédie de l’Aa ».
– Quelques interventions sont également effectuées en périscolaire dans le cadre d’ateliers de 45mn à 1h selon les écoles. (djembés, Battucada, musique du monde, danse modern jazz).

Certaines villes voisines de Saint-Omer ont des interventions musicales qui se déroulent en temps scolaire et périscolaire : Saint-Martin au laert, Wizernes, Longuenesse.
De nombreuses communes n’ont pas d’interventions musicales.

Pour la dernière année du PEDT, un aménagement a été demandé par tous les partenaires afin que toutes les activités périscolaires soient planifiées en fin d’après-midi (à partir de 14h45 selon les horaires des écoles). Une demande des enseignants et des intervenants a été formulée pour que les interventions musicales en GS se déroulent de nouveau sur un temps d’enseignement, avec l’enseignant.

Evolution souhaitée qui correspond à la mise en place du CRD d’agglomération :
– Faire évoluer le PEDT avec un retour au partenariat avec les équipes d’enseignants sur le temps scolaire afin que les projets aient une réelle pertinence et valeur artistiques.
– Mettre en place un plan cohérent autour des sept sites avec un parcours culturel et artistique pour un plus grand nombre d’enfants à partir du référentiel de compétences.
– Permettre l’accès culturel pour plus d’écoles dans l’agglomération avec des projets en lien avec les structures culturelles à choisir sur une période définie.
– Développer les actions croisées avec les autres disciplines : Ecole d’art, musées, PAH.
– Préserver le lien actif entre le CRD et les écoles du territoire.