Évaluation

L’évaluation participe du principe même de formation. Elle donne à l’élève les outils d’une prise de recul sur sa pratique, pour qu’il mesure ses acquis et parvienne, au fil de son parcours, à un certain niveau d’autonomie.
Elle conjugue plusieurs fonctions :

  • définir et illustrer les objectifs fixés par l’équipe pédagogique.
  • situer l’élève dans sa progression personnelle au regard de ces objectifs; vérifier l’assimilation des acquisitions.
  • adapter l’organisation du travail pédagogique en fonction de l’élève.
  • guider l’élève dans son orientation ; l’aider à définir ou redéfinir son projet personnel et à en mesurer la motivation, par rapport aux différents cursus ou filières proposés.
  • entretenir un dialogue suivi avec les élèves et leurs parents, afin d’expliciter les décisions et préconisations prises par l’établissement dans l’intérêt de l’élève.
  • valider la formation par des certifications.

Modalités de l’évaluation

Les modalités de l’évaluation sont conçues, comme la formation, pour en assurer le caractère global.
Formalisée par la tenue d’un dossier de l’élève, elle comporte une évaluation continue conduite par l’équipe pédagogique, ainsi que des examens de fin de cycle. Mise en œuvre par l’ensemble des professeurs de l’élève, l’évaluation continue concerne les différents cursus, filières ou modules proposés par l’établissement. Elle peut revêtir des formes diverses, y compris des mises en situation publique, le suivi d’ateliers, la capitalisation de modules… Sa prise en compte est impérative au moment de l’évaluation terminale et de manière majoritaire en 1er cycle.
Les modalités de l’évaluation de ces cycles :

  • L’évaluation continue est placée sous la responsabilité du directeur d’établissement et des enseignants.
  • Les évaluations terminales, placées sous la responsabilité du directeur de l’établissement, associent des enseignants spécialistes et généralistes et peuvent associer aussi des professionnels extérieurs invités en fonction des différents cycles et des différents cursus.

Dossier de l’élève : modules et projets, rapport de cycle

Le dossier de suivi des études est le support permettant à chaque enseignant d’inscrire appréciations et recommandations sur l’élève, repères et informations sur son parcours. Il sert de moyen de communication entre les enseignants, avec les parents et les élèves, au besoin avec les équipes pédagogiques d’autres écoles lors d’examens organisés en commun ou lors d’un changement d’établissement de l’élève.

Ce dossier est consulté par les évaluateurs lors de chaque échéance de fin de cycle, ainsi qu’à l’entrée dans le cycle d’enseignement professionnel initial. 2 fois par an, les enseignants remplissent le bulletin d’évaluation qui mentionne le parcours complet et se conclue par une appréciation globale. Les auditions y sont également consignées.
A partir du 2e cycle et pour les élèves du 3e cycle de formation à la pratique en amateur, ce dossier peut donner lieu à l’établissement d’un « parcours personnalisé de formation », notamment lorsque le cursus suivi est adapté à la situation particulière de l’élève. Cela devient un contrat de formation.

Contrôles et Validations de fin de cycle

Les contrôles doivent être considérés comme un arrêt sur image. Leur contenu et leur forme ne sont en rien figés. Ils suscitent une appréciation concertée. La validation de chaque fin de cycle s’appuie sur les éléments suivants :
pour les disciplines instrumentales ou vocales, des épreuves publiques en soliste avec piano ou petite formation
un niveau de connaissances en formation et en culture musicale.
le bilan de l’évaluation continue avec les différents modules, présenté dans le dossier de l’élève.

a) Fin du 1er cycle

La direction de l’établissement peut, sur la base des conclusions de l’équipe pédagogique, de la consultation du dossier de l’élève et après avis du jury : – valider la formation reçue par un certificat de fin de cycle 1 et le passage de l’élève en 2e cycle.

  • proposer un renforcement des acquis et le maintien en 1er cycle.
  • proposer une réorientation vers une autre filière.

b) A la fin du 2e cycle

La direction de l’établissement peut, sur la base des conclusions de l’équipe pédagogique, de la consultation du dossier de l’élève et après avis du jury :

  • Décerner un brevet de fin de 2e cycle et valider le passage de l’élève en 3e cycle de formation à la pratique en amateur.
  • Proposer un renforcement des acquis et le maintien en 2e cycle.
    dans le cas d’un parcours personnalisé, décerner une attestation validant le ou les enseignements suivis. Et dans tous les cas, émettre un avis sur l’orientation de l’élève.
  • Les examens de l’UV instrumentale sont réalisés conjointement avec les CRD de Boulogne et de Calais.

Chaque année les lieux d’examens varient et les frais de jury sont partagés.

c) le 3ème cycle

Le troisième cycle de formation à la pratique en amateurs est conclu par le certificat d’études musicales (CEM).
Ce certificat est délivré par l’établissement après obtention de l’ensemble des modules prévus dans le « parcours personnalisé de formation » établi avec l’élève. Les compétences de pratique et de culture figurant dans ce cursus sont définies en fonction du projet.
L’établissement attribue le CEM sur la base du bilan des évaluations continues, du dossier de l’élève, du projet en tutorat et des diverses évaluations terminales de modules.
Ce cursus aboutit à un récital d’une durée de 20 minutes que l’élève gère en autonomie, sur le plan artistique, logistique et la communication.

d) CEPI

En ce qui concerne le cycle d’enseignement professionnel initial et le diplôme national d’orientation professionnelle (DNOP), les modalités de l’évaluation sont définies par un décret et un arrêté spécifique (Arrêté du 23 février 2007) :
Tous les modules, l’unité d’enseignement au choix et le projet personnel font l’objet d’une évaluation continue. Seul le module principal de la discipline dominante comprend également une évaluation terminale sur épreuve. Les notes de l’évaluation continue sont attribuées par le directeur de l’établissement sur proposition de l’équipe pédagogique.

Seuls les candidats ayant obtenu la moyenne à l’évaluation continue de chaque module, de l’unité d’enseignement au choix et du projet personnel peuvent se présenter à l’épreuve d’évaluation terminale du module principal de la discipline dominante. Le diplôme national d’orientation professionnelle de musique est délivré aux candidats ayant obtenu la moyenne à l’évaluation continue et à l’évaluation terminale.